À vous les followers !

par Administrateur le 02 mars 2020 à 16h58
« T’es pas sur Insta ? » Les réseaux sociaux sont sur toutes les lèvres ou plutôt au bout de tous les pouces. Mais à quoi servent-ils ? Ce dossier est l’occasion de fouiller dans l’historique de Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter et de répondre à une interrogation ca-pi-ta-le : comment faire de ces réseaux des alliés et non des ennemis ?
 
Un peu d’histoire… très contemporaine !

Lettre arrondie blanche sur fond bleu, si le réseau Facebook (aujourd’hui mondialement connu) est né en 2003 d’abord sous le nom « Facemash » puis sous le nom « The Facebook » en 2004, ce n’est qu’en 2006 qu’il prend véritablement une dimension internationale. Il passe d’un club privé dédié aux étudiants de Harvard à un réseau mondial. C’est d’ailleurs une année prolifique car l’oiseau bleu de Twitter débarque sur nos écrans le 21 mars. À l’origine, le moineau permettait l’envoi de mises à jour de statuts entre amis avec la contrainte d’un nombre de 140 caractères maximum. 2006, c’est aussi l’année durant laquelle LinkedIn génère ses premiers bénéfices. D’abord appelé « Myspace pour adultes », il est le premier réseau social à disposer d’une option premium et donc payante pour ses utilisateurs. Ce n’est que quatre ans plus tard qu’Instagram, le réseau du « tout visuel » par excellence, fera son apparition modifiant profondément les habitudes dans la prise de vue avec son format carré et l’usage des filtres.

Des chiffres et des hashtags

Sans surprise et malgré des polémiques houleuses sur la protection des données ces dernières années, c’est toujours Facebook de Mark Zuckenberg qui occupe la place de premier de la classe. Avec ses 2,45 milliards d’utilisateurs dont 27 millions d’utilisateurs quotidiens dans l’Hexagone, Facebook continue à être le chef de file. Réseau social en pleine expansion, Instagram compte, de son côté, 1 milliard d’utilisateurs qui s’échangent 4,2 milliards de likes et 100 millions de photos chaque jour. L’oiseau bleu, quant à lui, dénombre 330 millions d’utilisateurs ou « Tweetos » dont 145 millions d’utilisateurs actifs au quotidien. LinkedIn, recense près de 660 millions d’inscrits dans plus de 200 pays et régions dans le monde, dont 19 millions en France.
 
Les 5 règles d’or

Une bonne stratégie digitale est avant tout une stratégie… planifiée ! Ce n’est pas sans raison si les outils informatiques de programmation de posts fleurissent. Pour éviter de se retrouver sous l’eau, rien de tel qu’un planning pour anticiper les dates clés et gagner en tranquillité d’esprit.

Qu’elles soient liées à l’entreprise (anniversaire, séminaires, sortie produit etc.) ou à l’actualité (journées nationales, rendez-vous culturels, salons etc.), ces dates servent d’appui à une communication structurée. Mais surtout, elles permettent d’utiliser les bons hashtags, ceux qui vont vous faire gagner en visibilité ! Deuxième règle d’or, faire un usage intelligent des hashtags. Pour cela rien de tel que de vérifier le nombre de parutions associées en amont. À noter que ce n’est pas la quantité qui compte, mais bien la qualité. Trois hashtags bien ciblés valent mieux que douze mal choisis.

Ensuite, on adapte toujours son discours à sa communauté ou cible ET au réseau social concerné. Le récent buzz #dollypartonchallenge est une bonne illustration pour identifier les différences de ton. Par ailleurs, s’il y a un niveau de langage à adopter en fonction de la plateforme, il y a aussi des moments privilégiés pour poster et s’assurer un minimum de visibilité !

Enfin, ne pas négliger l’esthétique des publications. Une photo, un Gif ou une illustration qui donne à voir de votre univers et donc de votre marque ! Car même si cela concernait plus particulièrement les réseaux du « tout image » comme Instagram et Pinterest auparavant, cette règle s’applique aujourd’hui à tous les réseaux. Sans en avoir toujours conscience, nous percevons en moyenne 1 200 messages publicitaires par jour, avec au moins autant d’images. Raison pour laquelle, pour se démarquer, mieux vaut soigner son « look » en ligne.
Inscription Newsletter